Pollinisation

La pollinisation est définie comme étant le transport des grains de pollen depuis les anthères, organes mâles de la fleur, jusqu'aux stigmates récepteurs, organes femelles. La pollinisation doit être considérée comme un facteur de production puisqu'elle est l'étape indispensable à la formation du fruit.

La majorité des pommiers et de poiriers n'étant pas auto-fertiles, l'obtention de fruits passe nécessairement par une pollinisation croisée. La pollinisation croisée est définie comme le transport du pollen d'une fleur vers les stigmates d'une autre fleur génétiquement différente (appartenant à une autre variété), mais ce pollen doit tout de même provenir de la même espèce fruitière.

Chez les pommiers et les poiriers, le transport du pollen est assuré en partie par le vent mais surtout par des insectes pollinisateurs parfaitement adaptés à la forme de la fleur : abeilles domestiques, abeilles sauvages, bourdons, ...

La pollinisation est raisonnée par :

le choix d'une variété pollinisatrice,
la mise en place de ruches à abeilles et/ou bourdons,
l'aménagement de l'environnement.