Pucerons

Il existe de nombreuses espèces de pucerons qui peuvent être nuisibles et ce à des degrés divers. Leurs piqûres nutritionnelles peuvent déformer les feuilles, les fruits et même les rameaux. En cas de fortes infestations, les arbres peuvent être considérablement affaiblis et souillés par la présence de miellat issu de leurs activités de succion.

Certains pucerons sont dangereux (ex: puceron cendré) et nécessitent souvent une intervention spécifique. Mais beaucoup d'entre eux peuvent être contrôlé par des populations de prédateurs et de parasites qui s'installent d'autant mieux que l'environnement du verger est riche et diversifié (haies composites, bandes fleuries) et que tout traitement toxique est évité.

La faune prédatrice et parasite utile est diversifiée : coccinelles, syrphes, cécidomyies prédatrices, chrysopes, forficules ("perces-oreilles") et hyménoptères parasites.